Coast guards

Les infiltrés

Ah ah ahhhhhhhhhhhh, j adore sortir d une salle obscure aussi content que quand je suis sorti des infiltrés !!!! C est le digne successeur de Casino (l un de mes films cultes) et des affranchis.
C est du grand Scorsese !!!!
Juste avant l avalanche d éloges, le seul hic du film c est cette courgette de Matt Damon !!!! Mais pourquoi Scorsese l a choisi lui ... Pffff... Il est peut être très bon dans d autres film, mais dans celui là, je l ai trouvé très mauvais.... Et dire que c est Brad Pitt (qui produit le film) qui devait incarner Colin Sullivan au début avant que le role ne soit donné à Damon... Enfin... Fini pour les critiques négatives.
Les infiltrés est un film Mafia like comme je les aime, assez violent (bon d accord ultra violent, on ne compte plus le nombre de morts tués de manière différents surtout à la fin).
Le film est parsemé de phrases mythiques ! ("Pas de mitraillettes ou tu peux prendre perpette")
La distribution est impressionnante !!! Leonardo DiCaprio, Jack Nicholson, Mark Wahlberg, Martin Sheen sont absoluement géniaux. Au début du projet Frank Costello devait être interprété par Robert Deniro, ce qui aurait été mythique cependant le grand Jack a su faire oublier Deniro grace à un jeu magistral ! Il est exceptionnel, presque aussi barge que le Joker de Batman, c est un mélange de charisme et de folie. Quand il explose la main de DiCaprio à coup de semelle de chaussure, ouhhh quelle scène !!!
Léonardo DiCaprio est également un énorme acteur ! Il efface tous les acteurs qui sont autour de lui ! Ce mec est ultra talentueux. Mark Wahlberg a su également et définitivement faire oublier les boxers Calvin Klein qu il portait, il y a quelques années. C est un vrai film de gueules comme je les aime ! Ouh , j allais oublier de parler de Vera Farmiga qui est absoluement magnifique ! Son regard déchire vraiment l écran ! :)
Côté réalisation, Scorsese nous offre un film ultra dynamique et très habité ponctué par une score musical parfait.
La photographie quand à elle est superbe. Au tout début, le parti a été pris de laisser toujours le visage de Jack Nicholson dans l ombre jusqu à ce qu il apparaisse en plein cadre et en pleine lumière. Excellent.
La scène finale du film est beaucoup discutée. Personnellment, je la trouve géniale, brute, soudaine, violente et inattendue.

L un des meilleurs films de cette année !!!!

Lire la critique

Shortbus

Miami vice - Deux flics à Miami

Ouala, ça commençait à faire un petit moment que je n'était pas sorti aussi content d'une salle de ciné.
J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir en voyant Miami Vice alors que j'y allait un peu à demi pas. Au début c'était juste histoire de voir comment Michael Mann s'était débrouillé avec une vieille série des années 80 (qu'il avait produite) et un Colin Farrell bourré les 3/4 du tournage (le tournage a carrément été arrêté car Colin s'est fait hospitalisé à cause de l'alcool)
Le résultat est impressionnant, j'ai trop aimé !!! (pardon je l'ai déjà dit)
J'ai jamais vu un film aussi réel, les acteurs jouent vraiment bien, le grain du film donne un look "docu" et les actions sont brutes !
Bon on peut le dire c'est un film qui dégouline l'hormone masculine, Colin Farrell en tête, ce mec est vraiment une bête :)
J'ai vraiment été impressionné par la maitrise de Michael Mann, l'utilisation du numérique m'a vraiment scotché ! J'avais déjà adoré l'ambiance dans Collatéral, là c'est encore plus poussé. L'image est ultra granuleuse, la nuit est "éclairée", le numérique permet de faire ressortir le ciel, tout ceci contibue à donner une ambiance lourde au film. J'ai trouvé l'image de ce film superbe du début jusqu'à la fin.
Mann est dans ce film ultra virtuose avec sa caméra, j'ai trouvé le découpage parfait.
Ce qui m'a vraiment plu dans ce film c'est qu'il n'y a pas de concessions. C'est très brut, très bestial :)
Les acteurs m'ont énormément impressionné, Jamie Foxx en tête ! Ce mec mérite vraiment d'autres oscars. J'ai beaucoup aimé Gong Li qui a un super rôle de femme d'affaire du crime (soi disant). Luis Tosar qui joue Arcángel est impressionnant (au premier sens du terme), je crois que même rasé, j'aimerais pas me retrouver en face de lui, ce mec ressemble à un révolver chargé qui vous regarde !!

Mes passages préférés :
- Quand Arcángel de Jesús Montoya regarde sa femme embrasser Crockett, il est filmé de dos, la caméra resserre lentement et là je me pensais ouohhh j'arrive à sentir la haine monter alors qu'on voit qu'un dos !! Trop Fort !
- Le sauvetage de la femme de Rico, c'est une scène monumentale et d'une violence pas possible !!
- La fusillade finale, dépourvue de tout grandiloquence, ça tourne mal tout le monde se tire dessus et tombe comme des merdes.
  - Les trous de "balles" dans les caboches !!! Rohh la la c'était pas des balles c'était des boules de pétanques autant dans la fusillade du début que dans celle de la fin !!! :) :)
- Et puis tout en fait, les superbes voitures, les bateaux ultra rapides, les gros pistollets ... Oullllaaaa je pensais pas un jour écrire un truc pareil... Je suis en train de me cakifier... :D

Ça y est j'ai un nouveau Dieu, je vais attendre le prochain Michael Mann avec grande impatience !!

Une grand baffe à la série originale

Lire la critique

Chacun sa nuit

Poséidon

Volver

Jean philippe

Le Secret de Brokeback Mountain

J'avoue être partagé par ce film. Je m'attendais à être plus ému (à la lecture de toutes les critiques). Ca n'a pas bien fonctionné sur moi au contraire de ma chérie qui a pleuré pendant 15 minutes non stop à la fin du film (bon d'accord elle est enceinte donc elle est plus émotive que la normale mais bon tout de même un quart d'heure c'est énorme). Passé cette petite déception de ne pas avoir versé autant de larmes (ça fait du bien de temps en temps au cinéma), Brokeback mountain est un très bon film, les films suivant de 2006 vont devoir faire très fort pour chipper la première place à ce film dans ma top list 2006 !
Ang Lee a filmé avec beaucoup de sensibilité cette histoire entre ces deux hommes. Il n'y a aucune vulgarité ni voyeurisme. Tout est soujacent, il n'y a pas de grand discours juste l'amour et la souffrance de tous les protagonistes. Beaucoup de silences et de regards, il n y a quasiment pas de musique. La réalisation est parfaite, la lumière magnifique et super travaillée. Les paysages carrément impressionant et paradisiaques !! L'interprétation est excellente, Heath Ledger est vraiment très bon dans son rôle de cowboy un peu bourru et carrément paumé dans ses sentiments. Et puis une mention très spéciale pour Michelle Williams qui n'est pas à son avantage dans le film et qui joue superbement bien (j'adore cette fille !!). Un petit potin Michelle et Heath sont tombés amoureux sur le tournage du film. Ils ont aujourd hui une petite fille, Matilda, née le 28 octobre 2005 :)
J'avais un peu peur (ou me demandais) comment des acteurs de 25 ans pourraient interpréter des personnages évoluant entre 25 et 40 ans, en fait ça passe très bien !

Mes passages préférés :
- Quand Ennis va voir les parents de Jack à la fin (ce passage m'a traumatisé, la pauvreté m'effraie, la mère de Jack m'a bouleversé, on voit qu'elle ne veut que le bonheur de son fils)
- Quand Alma reste seule à la table dans sa cuisine miteuse
- Quand Ennis et Jack se retrouvent après 4 ans d'absence.
- Quand Jack fait conduire l'énorme tracteur à son fils. - Quand Ennis et Jack se disent au revoir près du lac.
- Quand la fille de Ennis vient dans sa roulotte pour l'inviter à son mariage !

Brokeback mountain est un superbe film, il mérite tous les récompenses qu il a/va raffler !

Lire la critique

2h37

Ça y est, j'ai enfin pu voir 2h37 ! Après l'avoir raté en mai au festival de Cannes, l'avoir raté lors de sa sortie salle en novembre, j'ai pu le voir en DVD et en v.o sous titré en anglais, le DVD ne présentant pas les sous titre francais...
J'avais vraiment peur de la déception aux vues des critiques assassines que j'avais lu dans la presse. Les critiques y sont allés un peu fort, certes ce n'est pas un chef d'oeuvre mais c'est un très bon film poignant !
2h37 commence par la découverte du corps d'un(e) adolescente dans les toilettes d'un lycée puis revient un jour plus tôt pour raconter les histoires entremellées de plusieurs jeunes et essayer du coup de nous faire découvrir qui a été découvert mort. Les jeunes ont tous de plus ou moins graves problèmes. Je n'avais honnêtement pas la moindre idée de savoir qui s'était suicidé avant les 10 dernières minutes. Ce qui est touchant, c'est de voir que finalement ce n'est pas les gens qui ont le plus de problèmes qui mettent fin à leur vie.

Côté narration, c'est vraiment interessant de voir l'action se dérouler selon plusieurs angles, avec des points de vue différents. Ce qui nous permet de mieux voir des détails très important pour l'histoire. Les sortes d'interviews des personnages en noir et blanc nous permettent de comprendre leurs états d'esprit tout au long du film.Ça fait télé réalité mais c'est plutôt réussi plantant vraiment l'action dans le réel.

L'interprétation est très bonne, les acteurs étant pour la plupart débutant, le jeu est très réel sans fausse note !
Les dialogues ne sont pas très évolués, enfin c'est normal ça se passe entre jeunes dans un lycée (On compte un nombre impressionant de "fucking" et de "you know".

Côté réalisation, même si on peut reprocher à Thalluri de s'être inspiré sur la forme à la limite du plagiat d'Elephant de Gus Van Sant, il faut reconnaître que pour un réalisateur aussi jeune (20 ans lors du tournage) et aussi novice (d'après la légende il serait allé dans une bibliothèque pour lire tout ce qu'il pouvait sur la mise en scène) le film est vraiment bien tourné. La dernière scène est un énorme plan séquence qui suit le/la suicidé(e) tout en montrant en parallèle son suicide (et tout cela sur une musique de plus en plus stressante). J'avoue, j'ai faillit tourner de l'oeil, voir une personne aussi jeune expirer ses dernières bouffées d'air dans une mare de sang, c'est insoutenable !!! Une fin vraiment marquante !

Côté technique, et c'est pour cela que j'attendais autant le film, c'est absolument brillant ! Thalluri a réussi à réaliser son film avec 300.000 dollars qu'il a trouvé tout seul, incroyable ! Il l'a tourné en numérique avec des fonds privés ! Le résultat est plus qu'honorable côté image ! C'est bien filmé, bien éclairé, on ne sent jamais le numérique à l'écran ! Thalluri, son chef op et son directeur photo ont vraiment fait les bons choix techniques !

Je suis donc très heureux E.R.E d'avoir vu ce film ! J'ai hate de voir le prochain film du réalisateur. D'après son blog, il est courtisé par plusieurs majors Américaines, j'espère qu'il fera les bons choix et que ce ne sera pas qu'un coup dans l'eau !

Si je n'avais pas vu Elephant, j'aurais crié au chef d'oeuvre, c'est tout de même un très bon film.

Lire la critique

Le Dahlia noir

Wolf Creek

Slevin

Cars

Hooligans

Da Vinci code

Camping

Essaye-moi

Les Bronzés 3

Casino royale

Joyeux Noël

Selon Charlie

Monster House

Dikkenek

Avril

Avril est un très bon film, touchant et attachant. Un film avec plein de bons sentiments comme je les aime !!!
L'histoire d'amour entre Avril et Pierre est filmée tout en délicatesse, j'ai vraiment accroché !
C'est un film absolument paisible ! Le réalisateur a pris partie de ne pas mettre de musique sur son film ce qui contribue à cette impression de pleinitude et de silence.
Il y a énormément de doutes dans ce film, ainsi que des jolis messages de tolérance.
Le scénario est bien ficellé mis à part le coup de tournevis à la fin qui m'a fait bondir car tellement too much et n'apportant rien !

Côté réalisation, j'ai trouvé Gérald Hustache-Mathieu bien académique et certains enchainements de plans sont dignes d'un débutant. Quoi qu'en dise certaines personnes je n'ai pas trouvé Avril très bien filmé, ni très bien éclairé, juste le minimum. Mais à la rigeur on s'en fou, ce qui est interessant dans ce film c'est l'histoire et l'interprétation !

Côté jeu d'acteurs, j'ai donc été vraiment emballé par l'interprétation.
Déjà il y a Clément Sibony, l'un de mes acteurs Français préférés qui est parfait !
Ensuite il y a Nicolas Duvauchelle qui joue tout en finesse et en douceur (ce qui contraste vraiment avec sa véritable personnalité, c'est vraiment un très bon acteur).
Enfin il y a Sophie Quinton qui campe une novice envahie par le doute en découvrant la vie. Son jeu est très touchant. Sophie est vraiment impressionnante, elle a quelques airs de Michèle Williams (ahhhhh j'adore !!!!!)

Un joli film plein de bons sentiments !

Lire la critique

C.R.A.Z.Y

Ce film m a rendu heureux, j avais le sourire pendant au moins 10 minutes en sortant du ciné ! Tout d'abord parce que c'est une jolie histoire : Le film raconte sur plusieurs époques la vie extraordinaire d'une famille ordinaire. Ensuite pour l'univers musical : Le mélange des musiques est détonnant, on passe de Charles Aznavour (le fil rouge du film) mattraqué par le père à Pink Floyd, les rollings Stones ou Bowie pour Zac le fils.
Et puis le film est vraiment bien réalisé ! La photo est superbement vintage (j'adore) et il y a vraiment de magnifiques plans et une réelle recherche de composition de l'image, dans un film typé intimiste c est très agréable !!! L'un de mes moments préférés : [Attention Spoilers !!]
Quand la mère apprend en fond d'image et en flou que son fils est mort alors que le père au premier plan le casque sur la tête écoute de la musique.

Note : C'est le premier film noté VF que je vois avec quasiment 75% de sous titres :) C'est vrai que le film est rempli d'expressions et de parler Québecquois, et c'est le seul petit reproche que je pourrais faire au film : qu'il n'ait pas été redoublé en Français car même dans les "moments tragiques", on ne peut s'empêcher de sourire tant les expressions nous sont marrantes !

Amélie Poulain en version Sophia Coppola vintage

Lire la critique

Silent Hill

Enfermés dehors

OUohhh ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un film avec un réalisateur sous acide !!! :) Albert Dupontel nous offre un film détonnant, un vrai Tex Avery !!! La réalisation est vraiment interessante mais pourra dérouter certains. Moi j'ai vraiment adhéré avec une multiplication impressionnante de plans, de cadres. Albert n'hésite pas à utiliser les fisheyes, les "caméras embarqués"... Côté histoire et c'est pour cela que je n'ai mis que 2 étoiles, c'est un peu léger. L'intrigue tiens sur une demi page. Mais c'est pas vraiment ce que l'on demande à ce type de film. C'est bien assez efficace comme ça. Côté interprétation, Dupontel fait du Dupontel ce qui hérissera ce qui n'aime pas et ravira ce qui aime bien. On notera l'apparition amicale de Terry Guilliam en clochard affamé. Un bon film bien déjanté et hyper rythmé

Lire la critique

Hostel

Sheitan